Documentation

Modèle

Présentation

La couche modèle est celle qui gère la lecture et l'enregistrement d'informations dans la base de données.

Temma propose 3 mécanismes pour cela :

  • Accès direct à la base de données, en utilisant l'objet d'abstraction \Temma\Base\Database.
  • Création automatique d'un objet DAO par le framework, pour accéder facilement à une table sans écrire de code.
  • Écriture de vos propres objets DAO, pour faire des requêtes plus efficaces que ne le feraient un outil automatique.

La manière d'utiliser ces mécanismes est à votre choix. Toutefois, nous vous suggérons de procéder de la sorte :

  1. Commencez par utiliser la DAO générée automatiquement par Temma. Elle vous permet d'écrire votre code applicatif rapidement. Tant que vous n'avez besoin que de requêtes simples portant sur une seule table, cela fonctionne très bien. Vous écrirez par exemple :
    // récupération d'un utilisateur à partir de son identifiant
    $user = $this->_dao->get($userId);
    
    // récupération de tous les utilisateurs
    // dont le champ 'valid' est à TRUE
    $validUsers = $this->_dao->search(
        $this->_dao->criteria()->is('valid')
    );
    
  2. Si vous souhaitez simplifier l'utilisation de la DAO, vous pouvez créer votre propre DAO, qui étende celle par défaut. Par exemple, vous pourrez créer une méthode :
    $proUsers = $this->_dao->getLastProfessionalUsers(5);
    
    qui sera plus simple d'emploi et beaucoup plus explicite que :
    $proUsers = $this>_dao->search(
        $this->_dao->criteria()
            ->equal('type', 'pro')
            ->is('valid'),
        ['date_creation' => 'desc'],
        null,
        5
    );
    
    Ces méthodes supplémentaires ne seront que des surcouches servant à simplifier l'utilisation de la DAO, mais l'implémentation restera toujours aussi simple et rapide à écrire.
  3. Par la suite, vous pourrez enrichir votre DAO personnalisée, pour lui faire réaliser des requêtes complexes (avec des jointures sur plusieurs tables, des sous-requêtes, des regroupements, etc.). Vous devrez alors accéder directement à la base de données et écrire vos propres requêtes SQL, mais vous bénéficierez du mécanisme de simplification d'écriture des requêtes proposé par le framework.

Néanmoins, si vous connaissez bien le SQL, nous vous incitons à écrire directement vos DAO en y plaçant des requêtes SQL. Ce sera toujours plus efficace à moyen terme.

Précédent : Cache
Suivant : SQL

Table des matières